Noël sur le Mont Ararat

Notre Arbre de Noël et le conte imaginé par Paul CHAPEL nous ont fait voyager cette année : en Arménie…Sur le Mont Ararat !  Oui, c’est là que le Père Noé a vu « atterrir » son arche quand les eaux du déluge ont baissé. Qui était Noé ? Les catéchumènes  se chargent de raconter son histoire ce 15 décembre 2018, dans le temple de l’Oratoire. Voici : après avoir obéi à Dieu, construit et rempli son arche, Noé et tous ses pensionnaires patientent et patientent encore, le temps est fort long.Mais un jour, Noé découvre qu’une graine destinée aux animaux a germé, grandi et.. c’est un sapin ! Alors tous se précipitent pour le décorer mais il manque quelqu’un : la colombe est -elle partie ? La joie sera totale autour du sapin quand elle s’en revient, porteuse d’un rameau d’olivier, symbole de paix et de réconciliation . Et tous de proclamer « gloire à Dieu au plus haut des Cieux, Paix sur la terre ! »

Dans un deuxième temps, avec les enfants de l’Ecole Biblique , nous apprenons que sur ce fameux Mont Ararat, un congrès de tous les animaux se tiendrait chaque année en mémoire de ce Père Noé et de son arche qui sauva les animaux. Le roi des animaux annonce que le Fils du Roi du Ciel va venir lui-même sur cette terre et rétablir toute chose. Pour accueillir dignement le Fils du Roi de l’Univers, il faut envoyer une délégation représentative du meilleur de chaque race, alors chacun de se vanter d’être le plus légitime eu égard à son rang. Mais la Colombe arrive et annonce : ”Le Fils du Roi des cieux et de la terre arrive ! Il va naître dans une étable. Il vivra comme serviteur parmi les hommes.” Le silence est glacial. Un serviteur ? Dans une étable ? C’est indigne du roi des animaux, de celui de la montagne ou de la forêt ! Ils n’iront pas … La souris a une idée : envoyons donc ces deux bêtes de somme, ça fera bien l’affaire ! Pour l’âne et le boeuf, ce ne sera pas une corvée mais bien une joie d’aller voir le Fils de Dieu venir au monde . Et comme cette joie se partage, ils invitent tous leurs congénères à en faire autant : nous pouvons tous y aller !  Nous pouvons tous chanter avec les anges, les bergers et les mages, car le Fils de Dieu nous aime tous !

Entre temps, les petits de l’Eveil se sont installés pour former une crèche. Enfants, ados et membres du groupe de jeunes se regroupent autour d’eux et entonnent « Noël Bonne Nouvelle ».

L’assemblée chante des cantiques de Noël accompagnés par les orgues de Hans et prie, guidée par Zohra. Pendant l’offrande de Noël, les enfants distribuent des étoiles et des cœurs qu’ils ont signés.  Ce n’est pas fini : un délicieux goûter de Noël, préparé par le Conseil de paroisse, permet de se rencontrer, de se régaler et d’admirer une dernière fois le magnifique décor, une immense arche en carton réalisée par Coralie et  les superbes masques d’animaux et déguisements divers réalisés par les enfants et leurs parents.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *