Cimetière Protestant

 

Ici, la vie reprend le dessus, jusqu'à bousculer la pierre

Jean FLEURY

En flânant dans le cimetière protestant de Nîmes... Nous vous invitons à une promenade en ce lieu singulier. Ici, point de romanité plus ou moins fantasmée, quoique celle -ci s'invite volontiers au détour d'un fronton, d'une colonne ou d'un chapiteau de monuments funéraires de formes très variées et souvent jolies ( certains classés monuments historiques ). Non, ici c'est plutôt cette sérénité que l'on ressent dans un lieu habité, en l'absence de ses propriétaires ; ce parc boisé de 5,5 ha est d'ailleurs propriété privée de l'Eglise protestante unie de Nîmes.

Tout y est paisible, nulle nostalgie romantique plus ou moins morbide comme au Père Lachaise, mais simplement retour à cet humus dont toute vie est tirée. Lieu de passage, de l'équivoque. Jeu de cache cache entre ombre et lumière, vie et mort. Ici, le désordre de la vie le dispute toujours à la mort. Le micocoulier plonge sa racine ondulante dans l'interstice du sépulcre ; la fleur d'asphodèle s'échappe mystérieusement de la dalle sèche ; rien qui ne soit bousculé par la vie " surgissante", nul mur ne pouvant la contenir !

Étrange promenade à la rencontre de ceux qui "passèrent" ici , "dormeurs de ce val" silencieux. Nîmois modestes ou considérés, mais qui par leurs labeurs, intelligences, arts ou talents, ou simplement leurs sourires, ont su nourrir l'âme de cette ville, avant de se rendre ici, missions accomplies, en partance vers un autre rivage...Artisans, commerçants, banquiers, pasteurs, militaires, artistes ou collectionneurs, ils ont participé, à des degrés divers mais souvent aux premiers rangs, à toutes les vicissitudes de l'histoire nîmoise depuis 1782, date de la première inhumation : troubles révolutionnaires, guerres d'empire, restaurations libérales, guerre scolaire et combat laïc, mouvement coopératif de l'école de Nîmes, tous vous attendent pour conter leurs aventures. Allez les écouter, cela en vaut la peine.

Jean FLEURY


 

Actualités

L’harmonium à la chapelle
Résurrection…au cimetière protestant “Harmonium Mustel” est son nom. Il habite à la Chapelle du cimetière. Né au début du 20ème
Lire la suite
Balade littéraire et romantique
« Arbres fantastiques, tombes bousculées par les racines, communion avec l’aspect végétal : c’est la résurrection. » Tels sont les mots employés par
Lire la suite
 

Localisation

image