Light Up

Light up :  une idée venue de celles qui aiment la lumière !
En effet, quand on vient de Norvège, comme Julie et Silje, nos deux volontaires, on est particulièrement sensible  à la lumière. Mais elles ne sont pas venues à Nimes que pour cela !  Envoyées par la « mission luthérienne de Norvège »,  elles consacrent une année de leur vie d’étudiante au sein de  l’Eglise protestante unie de Nîmes : pour servir, témoigner et  partager  leur foi.  Toujours enthousiastes et jamais à court d’idées ou d’énergie, elles ont lancé une initiative pour permettre  à d’autres jeunes de leur âge de se rencontrer régulièrement dans une ambiance joyeuse, bienveillante et ouverte au partage.

Julie : « Nous voulons ouvrir l’Eglise à  tous et créer une communauté où l’on peut se rencontrer, partager, discuter, être ensemble dans une atmosphère bienveillante et sereine. Nous avons choisi le nom « Light up » parce que nos soirées vont  être très positives, donc « light up ». « Light up » peut aussi signifier une idée qui s’allume dans nos têtes. De nouvelles réflexions sur Dieu ou sur d’autres thèmes. Le nom est aussi en anglais parce qu’on peut trouve beaucoup de nationalités  différentes ici. « Light up » commence le 20 mars à Maison du Protestantisme : de  19h jusqu’à 23h. La première fois nous avons invité la bande « Miximetry » à jouer.  Et nous poursuivons… Bienvenue !  »
Prochaines soirées : 10 avril, 17 avril, 8 mai, 15 mai, 22 mai, 29 mai.

 

 

Foto: Silje Løvdal

C’est la Maison du protestantisme qui a été choisie pour être ce lieu de partage et de convivialité  joyeuse avec les jeunes. Pour deux raisons :
1) la situation géographique est exceptionnelle (n’ayons pas peur des mots !)
2)  la maison est un  lieu de présence et de témoignage de l’Eglise Protestante Unie de Nîmes.
Elles y tiennent, nos norvégiennes et elles savent, avec simplicité, en début de chaque soirée, rappeler en quelques mots leur attachement au message vivifiant de l’Evangile dont la Maison du protestantisme essaye d’être le témoin en leur offrant  l' »espace de sa tente », pour reprendre une expression biblique.

Contact : pasteur Titia Es-Sbanti

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *