Avoir les reins solides

Attachez vos ceintures ! 

Oui, ce soir-là au culte-caté, il était question de ceinture comme celle dont nous parle le prophète Jérémie (chap 13). Une ceinture à garder fidèlement à sa taille – et non à son cou pour ne pas s’étrangler ni à ses poignets pour ne pas être entravé – C’est le symbole de notre alliance à ce Dieu qui nous protège et nous montre la voie. Si le peuple et nous-mêmes nous éloignons de Dieu et laissons “pourrir” cette relation étroite avec Lui – comme la ceinture pourrira dans le rocher selon la parabole de Jérémie – nous nous égarerons loin de sa présence bienfaisante….

Mais nous voulons nous attacher à Lui qui s’est attaché à nous le premier pour pouvoir, à notre tour, nous attacher aux autres et les servir.
Au cours du culte, chacun des enfants a montré à l’assemblée quelle  ceinture il avait choisie et pourquoi.
Etait-ce celle, précieuse, qui “brille comme un diamant” (Matthieu, 6 ans) ? Ou celle qui “bouge au vent” fluide comme la vie ? (Alix, 7 ans) – La diversité était au rendez-vous, comme toujours..

De beaux témoignages, qui ont montré que les enfants  s’étaient appropriés  bien l’histoire…

 

 

A la séance suivante, les enfants ont confectionné une ceinture avec des tissus  choisis pour en faire une « ceinture de prière ». Ainsi, pour débuter les rencontres  tous ensemble par un temps calme et recueilli, chaque enfant attache sa ceinture à celle de son voisin-e : se constitue alors une  prière collective, en cercle, tressée des mots des uns et des autres,  geste de communion pour tous, chacun tenant un bout de son tissu -ce qui , pour certains enfants, est plus facile que de se tenir la main.

 

 

Séance du samedi caté du 7/04/2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *