Sur le roc de la confiance

Qu’est-ce qui a du poids à mes yeux ? Qu’est-ce qui est fondamental dans ma vie ?
Est-ce le sable du quotidien qui s’éparpille ?
Est-ce l’eau du divertissement qui nous détourne de l’angoisse mais qui nous noie dans la vanité ?
Est-ce au contraire les galets durs, les rochers de la foi qui nous fondent et nous responsabilisent ?

Voilà quelques-unes des questions que la parabole des « deux maisons » (Matthieu 7, 21-27) a suscité au samedi KT  de la rentrée au Mas des Abeilles.

Au fond, nous sommes peut-être un peu des deux : sable et roc..

La parabole nous a renvoyés à une question préalable soulevée par Jésus lui-même : celle de l’écoute et de la mise en pratique.
Qu’est ce que faire la volonté de Dieu  ?  A quoi ressemble celui qui s’inscrit dans cette double démarche ?

A un homme qui bâtit sa vie sur le roc de la Parole, parce qu’il a confiance.
Et lorsque viennent les épreuves et la tourmente, il continue de faire confiance.

A l’opposé, celui qui écoute l’enseignement de Jésus d’une oreille distraite et n’en tire pas les conséquences ressemble à un homme qui bâtit sa vie sur du sable :  lorsque les difficultés arrivent,  il perd pied, sa confiance s’écroule. ..

Lire la prédication : https://nimes-eglise-protestante-unie.fr/etes-vous-sable-ou-rocher/

 

Le culte du 19 septembre au Mas des abeilles  fut placé sous le signe du B.
C
e B hébreu, grec ou français nous sera Bénéfique tout au long de l’année comme le fut cette rentrée générale,
souhaitant la
BIENVENUE à tous, sans oublier « ceux d’en face » ,
des Jardins de la Maison de Santé avec lesquels les enfants et les jeunes échangent, quand Covid s’éloigne :
dessins astucieux, modelages, tableaux-mosaïques, cantiques dynamiques…
mais le Ciel-météo nous a trouvés trop bavards dans nos retrouvailles et nous a dispersés en rassemblant ses nuages en vus de gros orages apocalyptiques
.

Le chemin de tissu reliant le temple du Mas des Abeilles à la Maison de santé  « Les jardins » devait être inauguré ce jour, samedi 19 septembre 2020,
mais la situation sanitaire se dégradant de nouveau, les enfants ont dû y renoncer une fois encore !

Décidément, le covid 19 nous envoie tous à l’école de la patience et de la persévérance…..
En attendant, ce qui comptait ce jour-là, c’était de dire aux résidents d’en face que les liens que nous avons tissés depuis plus de 2 ans ne s’enliseront pas dans le sable parce qu’ils  sont fondés sur le roc de la fraternité. Pour le rappeler et pour renforcer encore  les liens entre les deux « maisons » , les enfants sont passés par  la créativité, toujours à travers le tissu. Ainsi, la figure d’un oiseau en plein vol, symbole des Maisons de santé protestante de Nîmes , a été dessiné et revêtu d’innombrables  petits bouts de tissus multicolores.

Il sera déposé dans le hall de  la MSP  la prochaine fois pour  rappeler aux  résidents et leurs familles que nous ne les oublions pas :  le fameux chemin de tissu sera posé un jour. Il  nous donnera des ailes pour inventer de nouvelles occasions de rencontre.

Un deuxième oiseau a été composé par les enfants et restera au temple du Mas des Abeilles. Le chemin est ainsi balisé des deux côtés par celui qui, dans la Bible, symbolise la paix et l’Esprit de Dieu..

 

 

One thought on “Sur le roc de la confiance

Comments are closed.